CONTOURNEMENT EST DE ROUEN

A L'EST DE ROUEN

Empruntée chaque jour par 7800 véhicules dont au moins 10 % de camions (chiffres de la Direction Départementale de l'Equipement ), la tristement célèbre " côte des poids-lourds " est devenue le cauchemar de ses riverains.
De nombreux accidents dus en particulier à la vitesse excessive de ces puissants monstres, mais également le bruit, les vibrations, et la pollution des échappements sont leur calvaire quotidien.
Autre nuisance, le comportement de certains routiers qui n'hésitent pas à vider les détritus de leurs cabines par les fenêtres (canettes, papiers d'emballage …) et vont parfois jusqu'à jeter des bouteilles remplies d'urine dans les jardins des riverains.
La configuration de cet axe, si elle l'a été un jour, n'est plus adaptée à un tel trafic : largeur insuffisante, taux d'inclinaison important sans compter ses nombreux virages qui la font ressembler à une route de montagne.
Malgré cela, la vitesse limite autorisée dans le sens montant est passé de 60 km/h à 70 km/h avec le bénédiction de la D.D.E..
Dernier accident spectaculaire, un camion a fini sa course dans la cuisine d'une maison après avoir éventré le mur d'enceinte. Vitesse relevée sur le disque de contrôle par la Police, 80 Km/h au moment de l'impact.
Jadis, les promeneurs et touristes empruntaient ce grand sentier qui bordait la voie du tramway, pour découvrir une superbe vue de
Rouen ou se rendre à la Basilique de Bonsecours .....
Autre point sensible, la traversée du centre de Mesnil-Esnard.
En effet à ce niveau, la RN 14 est bordée de nombreux commerces de proximité et ses trottoirs fréquentés par de nombreuses personnes y compris des enfants.
Imaginez un centre commercial traversé par plus de 780 poids lourds par jour, et cela continue alors que dans le même temps un bulletin spécial (supplément n° 152 de Rouen magazine rédigé avec les informations de La Préfecture de Seine Maritime ) informait la population sur les risques majeurs technologiques du transport de matières dangereuses, en citant entre autres la RN 14 comme axe à haut risque.
Voici la définition qu'ils donnaient dans ce numéro spécial, du transport de matières dangereuses :
Une matière dangereuse est une substance qui, par ses propriétés physiques ou chimiques, ou bien par les réactions qu'elle est susceptible d'entraîner, peut présenter un danger grave pour l'homme, les biens ou l'environnement. Elle peut être inflammable, toxique, corrosive, explosive ou radioactive.
A défaut de faire réagir les pouvoirs publics cela pourrait être une bonne source d'inspiration pour un film catastrophe, non ?